Dans le numéro du Figaro de ce jour, le journaliste Frédéric de Monicault publie un article qui lui a été inspiré par sa participation à notre événement annuel du 19 novembre dernier "Évidences 2020 : Féminisation des ComEx". Retrouvez les témoignages inspirants de nos intervenantes : Natalie Bickford, Catherine Lescure ou encore Brigitte Grésy ; mais aussi Delphine Boissin, membre de l'équipe de l'AME et surtout, notre présidente, Corinne Hardy.

Au sein du SBF 120, seules deux femmes tiennent les rênes opérationnelles, soit 1,7 % des dirigeants. Pourtant, les conseils d’administration sont féminisés à hauteur de 40 %.

Quant aux filières de l’enseignement supérieur qui mènent à ces postes de direction, elles cultivent souvent la parité. La situation est-elle figée ou y a-t-il des signes avant-coureurs de plus de femmes « puissantes » dans l’entreprise, selon la terminologie à la mode ?

 

“La place des femmes doit être consolidée dans presque tous les domaines. Le champ à labourer est immense puisque dès l’école, et au sein de certaines familles, on apprend que l’accomplissement professionnel est surtout réservé aux garçons.” – Corinne Hardy, Présidente de l’Alliance pour la Mixité en Entreprise.

Merci d’avoir lu cet article !

 

Et surtout, partagez-le !

Laisser un commentaire

×